Rechercher
  • Alp'Architecture

GAGNER DE LA PLACE SANS POUSSER LES MURS...

Lorsque les surfaces et les volumes à disposition viennent à manquer, il s’agit d'être inventif et de trouver de nouvelles manières de planifier les aménagements intérieurs pour augmenter la sensation et la perception d'espace.


Il existe de nombreuses solutions pour tirer parti du moindre centimètre carré à disposition dans un logement, illustrées ci-dessous par des réalisations de notre bureau:


LE MOBILIER INTEGRE

Cuisine sur mesure s'adaptant aux contraintes de l'espace à disposition


Généralement planifié de concert avec une entreprise de menuiserie, il s’agit d’une bonne solution pour définir le type, l’emplacement et la quantité de rangements dans les moindres détails.


Elle permet également de s’adapter aux murs biais, aux angles non orthogonaux ainsi qu'aux gaines techniques que l’on rencontre souvent dans les cas de rénovations sans perdre en efficacité.


Planifier du mobilier intégré demande néanmoins une grande implication du Maître d’Ouvrage, car il faut se prononcer sur tous les détails des meubles (répartition et matérialité des tablars et des portes, sens d’ouvertures, type de poignées, etc…) uniquement sur la base de dessins et de plans. Il est donc primordial de s’entourer des bonnes entreprises et de travailler avec les moyens informatiques actuels en termes de représentation.



LES MEUBLES ESCAMOTABLES OU MULTIFONCTIONS


Mobilier multifonctions permettant de donner plusieurs affectations à une pièce


Ce type de mobilier permet de désencombrer les volumes tout en offrant plusieurs fonctions à une même pièce, ce qui augmente la sensation d’espace dans le logement. Dans l’exemple ci-dessus, les lits superposés escamotables ont permis l'utilisation de la pièce à la fois comme chambre d’amis, mais également comme bureau.


Donner plusieurs fonctions au mobilier est une excellente manière d’augmenter la sensation d’espace lorsque celui-ci est restreint: escalier/bureau, bibliothèque/escalier, rangement/assise ou lit/rangement, toutes les affectations peuvent être combinées. Il s’agit là d’un travail de détail et de précision que les architectes aiment tout particulièrement concevoir.


Meuble multifonctions: rangement du côté salle à manger et banc du côté séjour



LES PAROIS EQUIPEES


Paroi équipée avec la cuisine, la cheminée, la télévision et des rangements


Libérer le sol et éviter les murs de séparation sont toujours de bonnes décisions à prendre en cas de manque de place. « Habiter » et exploiter les murs périphériques des pièces permet de fluidifier les espaces. On parle dans ce cas de « parois équipées » dont le principe consiste à regrouper un maximum de fonctions sur un même mur ou cloison.


Cuisine, cheminée, rangements, étagères, coin lecture sont autant d’affectations qui peuvent être intégrées dans ce type de parois et qui permettent de définir des sous-espaces uniquement par leurs fonctions et non par des cloisonnements; le but étant d’obtenir un espace fluide et ouvert tout en conservant la possibilité d’y aménager diverses fonctions.


Paroi équipée avec cuisine, rangements et coin lecture



LES ESPACES RESIDUELS


Exploitation de l'escalier et de l'espace sous ce dernier pour y intégrer des rangements


Exploiter les espaces habituellement perdus est une très bonne manière d’améliorer la qualité d’un petit logement. Gaines techniques, espaces sous charpente, vide sous l’escalier sont autant de lieux où la créativité et la planification peuvent apporter une réelle plus-value en terme d’aménagement.


Aménagements intérieurs sous l'escalier dans un chalet à Verbier


Espace de travail, coin lecture, toilettes, dortoir, lit pour invités et rangements peuvent aisément prendre place dans ces recoins et donner la sensation d’une « pièce supplémentaire » sans monter de cloisons.


Planification d'un dortoir sous charpente


Les éléments techniques peuvent aussi devenir des éléments structurants de l’espace lorsqu’ils sont intégrés à une réflexion globale sur le mobilier. Ainsi, dans l’exemple ci-dessous, tous les éléments techniques (collecteurs de chauffage, passages électriques, ventilation) ont été intég dans un meuble structurant l’espace du palier mais offrant également la possibilité de s’asseoir lorsqu’on attend un rendez-vous dans les bureaux attenants.


Intégration de la technique dans le mobilier



HABITER LE MOBILIER


Le mobilier peut également participer plus activement à la définition des espaces selon la fonction à laquelle il est destiné. Ainsi, les espaces de rangement peuvent parfois outrepasser leur rôle fonctionnel pour animer, réchauffer et organiser les espaces restreints.


Les meubles « ponts de lit » sont un très bon exemple d’optimisation dans les petites chambres : non seulement ils résolvent la question du rangement des habits, mais ils peuvent également inclure les éclairages et la décoration.


Meuble pont de lit dans la rénovation d'un appartement


Les garde corps peuvent également être un lieu idéal pour accueillir du rangement. Dans le cas ci-dessous, les rangements permettent d’utiliser la mezzanine comme espace bureau ou coin lecture lorsque les affaires des enfants sont rangées, mais également comme espace de jeu et d’amusement.


Intégration de rangements dans le garde corps de la mezzanine d'une villa familiale


Les fenêtres peuvent elles aussi héberger une belle thématique de « mobilier à habiter ». Planifier des banquettes et des rangements dans leurs embrasures est une manière efficace d’augmenter la sensation d’espace et de faire participer le paysage à la vie de la maison.


Intégration de rangements et d'une banquette dans l'embrasure de la fenêtre du séjour



LA CONCEPTION DE L'ESPACE ET LES FINITIONS


Certaines décisions architecturales participent grandement à l’amélioration de la perception des petits espaces. Les demi-niveaux, double hauteurs ou toute différence de hauteur d’étage permettent de mettre l’emphase sur une partie du logement que l’on considère comme majeure.


Demi niveau entre la salle à manger et le séjour

Exploitation du vide au dessus du séjour


On peut aussi jouer sur la mise en œuvre des matériaux, ainsi la pose de lames de bois verticales aura tendance à donner une plus grande sensation de hauteur que des lames horizontales. Il en va de même pour le sens de pose des parquets que l’on place généralement perpendiculaire à la source de lumière principale de la pièce mais qui dans certains cas peuvent être placés dans l’autre sens pour modifier la perception de l’espace.


Au rayon des finitions, la peinture peut également grandement influencer la sensation de hauteur et d’espace. Ainsi, des murs foncés, associés à un plafond et un sol clair donneront l’illusion d’une pièce plus haute de plafond. Dans une pièce trop étroite, peindre le mur du fond avec une couleur plus foncée en conservant les murs latéraux plus clairs cassera la profondeur et élargira visuellement la pièce.


Toutes ces astuces permettent de considérablement améliorer la qualité et la perception des espaces mais requièrent une importante planification en amont pendant la phase de projet. Il est donc primordial d’avoir une bonne communication avec votre architecte.